Du virtuel au réel

Nous sommes convaincus que c’est l’affaire de tous et non de quelques-uns de construire l’Internet. Les concepts ultra libéraux poussent à la marchandisation dans tous les domaines, l’Internet n’est pas épargné. Ils voudraient confiner son utilisation dans une logique de diffusion, transformer chaque émetteur-récepteur potentiel en simple consommateur.

Cependant les réseaux virtuels libres ont permis l’émergence d’une nouvelle culture de l’information, basée sur l’échange et le décloisonnement. Cette nouvelle culture communautaire repose sur la nature bidirectionnelle de chaque noeud de l’Internet et participe à la construction collective et au partage d’expériences.

Les valeurs et méthodes de travail du monde associatif sont proches de celles des réseaux virtuels porteurs de cette nouvelle culture. Le tissu associatif pourrait donc avoir un rôle important à jouer pour construire un Internet plus humain, accessible au plus grand nombre et au service du bien commun. Un internet de contribution plus que de diffusion, ou l’internaute est acteur et pas seulement consommateur.