La syndication ?

Sur le web, la syndication est une technologie qui permet de collecter, dans un logiciel adapté ou sur un site web, les dernières publications en provenance d’autres sites. La syndication s’appelle aussi parfois la technique des fils RSS.

La spécification RSS1.0 en donne la définition suivante :
mise en ligne de données disponibles pour récupération et retransmission, agrégation ou publication en ligne

Un flux de syndication se présente ainsi comme une page qui contient :


    - Une description générale du site et un lien vers celui-ci.
    - Une liste d’éléments mise a jour dynamiquement [1], avec pour chacun d’entre eux :

      - un titre : le titre de l’élément ;
      - un lien : un lien vers l’élément ou son URL ;
      - une description : une description de moins de 500 caractères. Pour un article, son chapeau, un résumé ou un extrait.
      - une date : la date de publication.

Usages : à quoi ça sert ?

Travail en réseau

Pour les réseaux associatifs, cette technologie est un moyen relativement facile et économe en temps et en énergie pour mutualiser des contenus. La syndication permet en effet de mettre en relation des articles en provenance de plusieurs sites web, sans demander à chaque rédacteur de publier sur chacun des sites du réseau.
Comme le langage utilisé est relativement standard [2], et ne contient que les informations essentielles, cette technologie est très utile pour faire communiquer entre eux des sites existants même si les logiciels utilisés pour publier sont différents.

Sur un site web donné, cela vous permet de constituer une "revue de presse" a partir de quelques sites dont le contenu rédactionel vous semble intéressant. Vous pouvez compléter ainsi vos thèmes de travail par la mise en relation avec le contenu de tout un réseau de publication, et présenter les sites de vos partenaires de manière beaucoup plus attractive et pertinente qu’un traditionel répertoire de liens.

Exemples :
  • La partie réseau du site de cassiopea vous permet de consulter les derniers articles publiés sur les différents sites des membres, et ceci sans devoir vous rendre sur ces sites, nous avons "syndiqué" les sites des membres de l’association.
  • Le site belge d’attac montre les derniers articles en provenance des deux sites locaux (Attac vlanderen et Attac Wallonie-Bruxelles)

Suivi d’activité éditoriale pour l’internaute

Pour l’internaute, la possibilité de suivre l’activité éditoriale d’un nombre illimité de sites web, sans devoir les visiter régulièrement, constitue en soi une véritable révolution !

Les blogs, ces journaux personnels en ligne qui constituent ensemble ce qu’on pourrait nommer "le web d’opinion", a sans doute fortement contribué à populariser et vulgariser la technique de syndication. En effet, la croissance exponentielle du nombre de blogs, leur mise à jour quasi quotidienne, et leur caractère relationnel ont poussé les bloggeurs à trouver un moyen de suivre un nombre important de journaux personnels sans devoir s’y rendre, et à constituer des réseaux de liens dynamiques .

Pour l’internaute en effet, il est possible à l’aide d’un "agrégateur RSS", de mélanger et classer différents flux de syndication que vous auriez sélectionnés pendant votre surf sur internet. Vous pouvez ainsi consulter les nouveaux contenus publiés sur ces différents sites sans qu’il ait été nécessaire de vous inscrire à une lettre d’information et donc généralement fournir des données personnelles, au minimum une adresse email [3]. Comme le flux reprend uniquement les informations essentielles en provenance du site, sans mise en page complexe et sans graphisme, la lecture du flux est généralement très rapide, et totalement dénuée de publicités.

La manière de consulter vos flux dépend de l’application que vous utiliserez. Certains logiciels de courrier électronique, comme
thunderbird vous permettent de vous abonner à des flux RSS et de les consulter de la même manière qu’une adresse email ; des agrégateurs récoltent ces flux pour les rendre consultables dans un logiciel séparé ; Mozilla Firefox vous permet de construire des "dossiers de favoris dynamiques" qui se mettent à jour et se complètent automatiquement !

Comment syndiquer un site ?

Techniquement il est nécessaire que le site que vous voulez syndiquer propose cette fonctionnalité. C’est le cas de la majeure partie des blogs, et de plus en plus de sites dynamiques, tels que SPiP.
Pour découvrir si un site propose un tel flux, cherchez un lien nommé syndication, fil RSS, xml,... Souvent le lien sera matérialisé par une image, exemples :

Si vous utilisez firefox, la présence de fils RSS est matérialisée par l’affichage d’une petite icone en bas à droite de votre navigateur :

Souvent le fichier de syndication ne sera pas mis en page, ne comportera pas de style graphique, et le code source sera affiché directement. Ne vous effrayez pas, et récupérez simplement son adresse (URL) pour l’ajouter dans votre agrégateur ou votre site.

Comment permettre aux autres de syndiquer votre site ?

Pour cela, il est nécessaire de construire un fichier qui reprend dynamiquement les publications de votre site. Expliquer comment construire ce fichier serait un peu long et sortirait du cadre de cet article, mais si un tel développement vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations ou la réalisation d’un devis. Si le logiciel que vous utilisez pour publier propose cette fonctionalité (ex : phpnuke, spip), signalez simplement à l’internaute la présence de ce flux dans le bas de votre page ou la navigation de votre site.

Notes

[1par exemple les derniers articles publiés sur le site, les prochains évènements à l’agenda, les breves, ...

[2Il existe en fait plusieurs formats différents qui sont regroupés sous le terme de syndication. Heureusement la plupart des agrégateurs arrivent à lire ces différentes spécifications.

[3A l’heure ou la lutte contre le spam prend chaque année plus d’importance, ce dernier point n’est pas à négliger.